Coup de propre sur les fiches de postes

Le groupe de travail du PRST3 – Plan Régional Santé Travail 2016-2020 – sur la Qualité de Vie au Travail a créé QVT Le Mag’ un journal rassemblant des témoignages d’entreprises des Pays de la Loire ayant agit sur la Qualité de Vie au Travail. Voici un extrait des témoignages, à retrouver dans le magazine complet sur le site du PRST3 ou à télécharger ici.

Prolavage est une société choletaise spécialisée dans le lavage industriel des poids lourds. Une équipe de 8 salariés procède au lavage extérieur et intérieur des citernes qui transportent des denrées alimentaires à destination humaine ou animale, et des produits industriels. Cette activité fait l’objet d’une réglementation stricte et de normes à respecter. 9 ans après sa création, Prolavage s’agrandit et ouvre un deuxième site à Angers.

La Direction de Prolavage est attentive à la Qualité de Vie au Travail qu’elle offre à ses salariés et souhaite faire de cette nouvelle implantation une occasion d’améliorer leurs conditions de travail et ainsi renforcer son attractivité. Les deux co-gérants partagent la même philosophie : une entreprise ne fonctionne ni sans gérants ni sans salariés !

Quels sujets avez-vous traités ?

L’un de nos objectifs de Prolavage était de réduire les clivages, faire en sorte que l’ensemble des salariés travaille main dans la main, dans un contexte de développement économique. Pour cela, nous avons travaillé sur les fiches de poste afin que chacun sache où débute sa mission et où elle se termine et être clair sur les rôles, missions et responsabilités de chacun pour l’ouverture du nouveau site.

Comment vous y êtes-vous pris ?

L’Aract nous a accompagnés dans la démarche en apportant de la méthodologie : nous avons réunis les salariés par catégorie de métier : gérants, responsables de site, opérateurs… pour faire le tour de leurs missions et construire de manière concertée les fiches de chacun des postes. Cela a permis d’identifier des manques d’outils pratiques mais aussi de formation. Ce sera d’ailleurs une prochaine étape, un prochain chantier, sur lequel nous travaillerons pour améliorer les conditions de travail de nos salariés.

Quelles plus-values constatez-vous ?

Avec ce projet d’implantation d’un deuxième site à Angers, certains salariés avaient exprimé leur souhait de devenir responsable. Une fois les fiches de postes co-construites ils ont pris conscience de toutes les missions et responsabilités qui étaient rattachées au poste. Ces fiches sont accessibles à tous, ce qui apporte plus de transparence : les salariés ont une perception différente de l’entreprise et cela les conforte dans leur travail. Cela permet de cadrer et connaitre les limites et favorise l’autonomie.

Et les suites de l’aventure ?

Plusieurs projets nous tiennent à coeur : nous structurer au niveau des ressources humaines, afin de pouvoir proposer des formations internes à nos opérateurs et nos responsables. C’est un chantier important, sur lequel les salariés attendent beaucoup. Nous voulons également anticiper le protocole pour une mise en place du CSE d’ici la fin de l’année.

 

s